• Mars et la comète, octobre

    Mars et la comète,  octobre

    Mars et la comète,  octobre

     

    Hier, Mars avait "rendez-vous", comme l'ont écrit les journalistes, avec une comète.

     

    En réalité, cette dernière est passée à un peu moins de cent cinquante mille kilomètres de Mars. Distance qui peut nous paraître énorme. Et pourtant, elle est seulement dérisoire. Il s'agit d'un peu moins de la moitié de la distance de la Terre à la Lune (trois cent mille kilomètres). Or, la littérature ou le cinéma n'ont pas hésité, par le passé, à imaginer une éventuelle collision entre la Terre et la Lune...  

    Donc, on peut vraiment dire que hier, cette comète a frôlé Mars. Cette distance est infime. Dans l'espace, cent cinquante mille kilomètres ne sont rien. La moitié d'une seconde-lumière. Notre galaxie, la Voie Lactée, fait cent mille années-lumière de diamètre, et c'est loin d'être la plus grande des galaxies. 

    Ces distances ne me paraissent pas ahurissantes. Certes, elles sont difficilement concevables à l'esprit humain. Mais elles sont une réalité. Et elles nous ramènent donc à notre existence de petits Terriens. Nous ne sommes rien dans l'Univers. Est-ce vertigineux ? Non, fascinant. Et cela oblige à se poser des questions. Que sont nos petits problèmes du quotidien ? Les grands enjeux de la politique mondiale ? 

    Quand je lis ça, je n'ai plus envie de m'intéresser à la littérature ou à l'Histoire, ni à la sociologie, ni à la psychanalyse. Et j'en reviens toujours à ce qui est devenu récemment une conviction intime mais très forte : la vie sur Terre n'est le résultat que d'une succession de hasards. 

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 09:45

    Oui.

     

    2
    Samedi 1er Novembre 2014 à 16:51

    Hasard ou nécessité ? Désormais, c'est au hasard que je crois...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :