• Dieu ?

     

    Il semble très difficile, voire impossible, de s'intéresser à l'astrophysique ou à la physique quantique sans se poser la question de Dieu.

    Les astrophysiciens n'échappent pas à cette interrogation. Hubert Reeves est croyant, mais dans ses livres, il insiste bien sur le fait que la science doit être séparée de la croyance. La science est du domaine de ce que l'on sait, que l'on peut démontrer. La foi est personnelle.

    Stephen Hawking, un des plus brillants esprits de notre temps, n'est pas croyant, mais ses ouvrages sont "pleins" de Dieu.

    Et déjà, à son époque, Galilée, qui malheureusement, en connaissait un rayon sur le sujet, a écrit à propos de l'Église : "Dites-nous comment on va au ciel, et nous vous dirons comment va le ciel".

    Finissons avec Pascal, génie des sciences, qui eut cette fantastique intuition des "deux infinis" (l'infiniment grand et l'infiniment petit, avec l'Homme perdu entre les deux), et qui semble avoir désespérément essayé de croire dans le Dieu de la Bible. 

    Remonter toujours plus loin dans le passé (15 milliards d'années pour le Big Bang), oblige à se poser la question : et avant ? Quelle est la cause de ce Big Bang ? L'Univers obéit-il seulement à des lois scientifiques, ou a-t-il un sens ? Un sens que l'on peut appeler Dieu ?

    Croire que tout dans la formation de l'univers a une signification, c'est au fond dire qu'il y a un dieu. Pas LE dieu des religions révélées, ou d'une manière plus générale des religions terrestres, mais un dieu quand même. On peut l'appeler "Nature", "Grand Horloger" comme le disaient les philosophes du XVIIIème siècle, mais il est impossible, me semble-t-il, de sortir de cette alternative : ou il y a un sens, un déterminisme quel qu'il soit. Ou il n'y a qu'une suite de hasards (liés à des lois physiques, chimiques, etc.), et dans ce cas, il n'y a aucun sens, et surtout pas à l'existence de la vie sur Terre et donc de l'Homme. 

    Et ça, c'est vertigineux...

    (À suivre)


  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Février à 10:06

    C'est une grande question que vous posez là . Personnellement, je suis dans le doute... je voudrais croire en l'existence d'un Dieu sauveur de l'humanité,  mais la plupart des événements sur cette planète permettent d'en douter, la croyance en Dieu aide le croyant à espérer en l'éternité où nous serions rassemblés avec nos chers disparus, même si, parfois, je l'espère, je redescends vite sur terre et me dis que c'est une utopie. Tous ces grands philosophes, savants ou autres s'y sont cassé le nez dessus... Alors, à ma petite échelle ? J'envie ceux qui ont la foi ! j'ai peur du néant. D'où venons-nous? où allons-nous? qu'est-ce qui justifie notre existence ? c'est sûr que ce n'est pas l'effet du hasard, tout est si bien agencé dans l'univers entier ! mais quid de la création?

    Merci pour vos gentils coms sur mon petit blog sans prétention autre que celle de faire partager mes poèmes préférés.

    Je vous embrasse.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :